Umberto Veronesi, pionner de la lutte contre le cancer


Umberto Veronesi est une personnalité qui change le monde et le rend meilleur.

 

Sa vie pour la lutte contre le cancer

Né à Milan en 1925 il est un illustre cancérologue et personnalité politique italien. Il est le fondateur et président (jusqu’en 2016) de la fondation Umberto Veronesi et le directeur émérite de l’Institut Européen d’Oncologie. De 1976 à 1994 il a été directeur scientifique de l’Institut National des Tumeurs à Milan et a été également Ministre de la Santé en 2000 sous le gouvernement Amato II.

Diplômé en médecine en 1950 il a construit sa carrière scientifique à Milan. Il a été le premier italien à être président du l’Union Internationale d’Oncologie et a fondé la ESO, European School of Oncology en 1982.

schermata-2016-11-08-alle-16-17-59

Technique révolutionnaire dans le traitement du cancer du sein

Il est un des pionner de la lutte contre le cancer. Son activité de recherche a été centré pendant des décennies sur la prévention et le traitement du cancer, en particulier le cancer du sein, première cause de décès par cancer chez les femmes. Il a inventé une technique révolutionnaire, la quadrantectomie, qui permet d’éviter dans la majorité des cas l’élimination totale des seins.

 

Une vie saine et une alimentation correcte comme base de la prévention

Ennemi juré de la cigarette il prône la prévention basée sur un style de vie sain, la psychologie de l’individu et une alimentation correcte comme arme efficace pour la lutte contre les tumeurs malignes (considérées traitables). Umberto Veronesi est un végétarien convaincu.

Il s’est aussi illustré pour sa lutte en faveur de la défense et des droits des animaux.

 

Un cancérologue respecté et estimé mondialement

Connu et respecté au niveau international, au long de sa prestigieuse carrière il a reçu treize diplômes honorifiques en médecine, Biotechnologie médicale, sciences pédagogiques, physique et sciences de l’agriculture.

 

Umberto Veronesi, un homme de conviction

En 1995 il a pris position pour la dépénalisation et la légalisation des drogues légères pour consentir la canapa en usage thérapeutique, principalement utilisée dans la thérapie de la douleur.

Depuis 2002 il fait partie de la commission Liberté et Justice qui agit en défense de la laïcité de l’Etat et de l’équilibre des pouvoirs.

Il est favorable aux OGM, au grand tollé de tous les agriculteurs biologiques et des promoteurs du slow food. En mars 2005 il a déclaré que le cancer est plus facilement provoqué non par les particules en suspension des pots d’échappement de voitures ou les OGM mais plutôt par les toxines contenues dans le maïs, les pommes de terres ou le basilic.

Il a pris une position très marquée en faveur du testament biologique et de l’euthanasie. Il apporte également son fervent soutien au mariage pour tous et à l’homosexualité en général.

 

p.s. Ce post a été écrit quelques heures avant la disparition d’Umberto Veronesi (8 novembre 2016). Une étrange coïncidence et j’ai décidé de ne pas modifier l’article et de laisser le temps présent.

 


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *